Intoxications au monoxyde de carbone - Protégez votre santé et celle de vos proches!

20 décembre 2017 | Le CIUSSS

Avec l’arrivée de l’hiver et la période des Fêtes, la Direction de santé publique et responsabilité populationnelle du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) rappelle l’importance d’avoir un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) et d’appliquer des mesures de précaution pour éviter les intoxications. 

Les importantes chutes de neige ainsi que les grands froids d’hiver sont trop souvent la cause d’intoxications au monoxyde de carbone. Ce gaz est produit par les appareils qui brûlent du combustible (bois, propane, essence) comme les automobiles, les poêles, les fournaises, les foyers et les génératrices. En 2016-2017, 48 intoxications au CO ont eu lieu en Mauricie et au Centre-du-Québec. 

Protégez-vous, installez un avertisseur! 

Le CO est un gaz toxique, sans couleur, sans odeur et sans saveur. L’avertisseur de monoxyde de carbone demeure le seul moyen de détecter la présence de ce gaz dans l’air. Procurez-vous en un certifié (CSA ou ULC) dans une quincaillerie ou un magasin à grande surface et faites une vérification des piles régulièrement. Cet appareil mesure la concentration du monoxyde de carbone et émet un signal sonore avertissant d'une concentration trop élevée, avant que les personnes n’éprouvent des symptômes d'intoxication.

D’autres mesures de précautions à prendre particulièrement en période de grands froids et de chutes de neige :

  • Déneiger le tuyau d’échappement de votre véhicule avant de le démarrer; 
  • Ne jamais laisser fonctionner un véhicule à moteur dans un garage ou un abri temporaire d’automobile, même avec la porte ouverte;
  • Veiller à l’entretien des systèmes de chauffage tels que le réglage de la fournaise et le ramonage de la cheminée;
  • Entretenir régulièrement les appareils et les outils à combustion (ex. : souffleuse, génératrice, scie mécanique, barbecue) et ne pas les utiliser dans un endroit clos ou mal ventilé. 

Effets sur la santé du monoxyde de carbone 

Le CO remplace l’oxygène dans le sang et intoxique la personne. Nausées, maux de tête, fatigue et étourdissements sont des exemples de signes et symptômes. Si l’intoxication est sévère, les symptômes peuvent s’aggraver, mener à une perte de connaissance et même à la mort. 

Personnes à risque 

Toute personne ayant un appareil de combustion dans son environnement est à risque de s’intoxiquer au CO. Par contre, les jeunes enfants (0-4 ans), les femmes enceintes, les personnes âgées ainsi que les personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques sont plus à risque. 

Quoi faire si le détecteur de CO sonne ou qu’une personne semble avoir des signes et symptômes d’empoisonnement au CO? 

  1. Évacuez immédiatement les lieux;
  2. Appelez les services d’urgence au 9-1-1;
  3. Consultez immédiatement un médecin;
  4. Réintégrez l’endroit où s’est produit l’empoisonnement au CO seulement après avoir obtenu l’autorisation des pompiers. 

Pour plus d’information http://ciusssmcq.ca/soins-et-services/sante-publique-conseils-sante-mieux-etre/sante-et-environnement/monoxyde-de-carbone/

- 30 -

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, créé au 1er avril 2015, est issu des 12 établissements publics de santé et de services sociaux de cette région sociosanitaire. Il a la responsabilité d’assurer une intégration des soins et services offerts à la population de son réseau territorial. Il veille à l’organisation des services et à leur complémentarité dans le cadre de ses différentes missions (CH, CLSC, CHSLD, Centre de protection de l'enfance et de la jeunesse, Centres de réadaptation, Santé publique), et ce, en fonction des besoins de sa population et de ses réalités territoriales.

Les communiqués sont disponibles sur notre site Web : www.ciusssmcq.ca  

Source :
Maude-Amie Tremblay
Conseillère en santé et environnement
Direction de santé publique et responsabilité populationnelle

Information :
Guillaume Cliche
Agent d’information
1 888 862-4382

Dernières actualités