Cannabis

Encadrement du cannabis au Québec - Le Gouvernement vous consulte‎

Dans le contexte où le gouvernement fédéral s’est engagé à légaliser le cannabis, le Gouvernement du Québec a pris acte du projet de loi déposé le 13 avril 2017. Il amorce un processus de consultation et d’échanges qui mènera, à terme, au dépôt d’un projet de loi-cadre, à l’automne 2017.

Faites vous entendre en participant aux consultations en ligne et régionales Lien externe du 21 août au 12 septembre 2017.

Cliquez ici pour consulter le Mémoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec - Encadrement du cannabis en date du 31 août 2017.
 

Description

Effets du cannabis

Risques liés à la consommation de cannabis et conséquences possibles

Consommation de cannabis pour des raisons médicales

Aide et ressource

Cannabis

Description

Le cannabis est une drogue naturelle qui est produite à partir de la plante du même nom. Le cannabis peut se présenter sous 4 formes :

  • marijuana;
  • haschich;
  • huile de haschich;
  • extraits concentrés de THC.

Depuis quelques années, on retrouve également sur le marché noir du cannabis sous forme synthétique, appelé cannabinoïde de synthèse. Cette forme de cannabis est produite dans des laboratoires clandestins.

Le tétrahydrocannabinol (THC) est la substance qui provoque un effet chez la personne qui consomme du cannabis. Depuis plusieurs années, le taux de THC a augmenté dans le cannabis. Il est donc impossible de connaître la qualité et la composition exacte du cannabis et de ses dérivés achetés de façon illégale.

Effets du cannabis

Le cannabis peut provoquer les effets suivants :

  • sentiment de bien-être, de calme et de détente;
  • tendance à parler plus que d’habitude ou envie spontanée de rire;
  • changements dans les perceptions. Par exemple : les couleurs sont plus éclatantes, les sons plus distincts;
  • impression d’être plus ouvert d’esprit, créatif et imaginatif;
  • diminution de la concentration et de la mémoire à court terme;
  • désorientation, modification de la perception du temps et de l’espace. Ces effets peuvent causer beaucoup d’anxiété;
  • gonflement des vaisseaux sanguins (par exemple, yeux rouges);
  • augmentation de l’appétit;
  • assèchement de la bouche et de la gorge;
  • somnolence;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • mauvaise coordination des mouvements et manque d’équilibre.

La durée des effets du cannabis peut varier beaucoup d’une personne à l’autre. Elle dépend aussi de la quantité de cannabis consommée. Il est possible de détecter le cannabis dans le sang d’une personne jusqu’à 3 semaines après la consommation.

Risques liés à la consommation de cannabis et conséquences possibles

Augmentation du risque de problèmes respiratoires

La consommation de cannabis peut avoir des conséquences sur le système respiratoire. Un joint de cannabis contient jusqu’à 50 % plus de goudron qu’une cigarette de marque populaire. Les gens qui fument du cannabis en respirent habituellement la fumée profondément. Fumer un joint de cannabis peut donc être aussi nocif que fumer de 4 à 10 cigarettes. La consommation de cannabis augmente aussi les risques de crises d’emphysème ou d’asthme chez les personnes atteintes de ces maladies. Comme la cigarette, la consommation régulière de cannabis peut causer :

  • le cancer de la gorge;
  • le cancer du poumon.

Conséquences sur le comportement ou le jugement

Tout comme la consommation d’alcool et d’autres drogues, la consommation de cannabis peut affecter le comportement ou le jugement. La personne qui en consomme peut poser des gestes inhabituels ou prendre des décisions qu’elle n’aurait pas prises si elle n’avait pas consommé. Elle peut par exemple :

  • dire des choses blessantes à quelqu’un qu’elle aime;
  • conduire sous l’effet du cannabis ou penser qu’il y est peu risqué de monter dans un véhicule conduit par une personne qui a consommé elle aussi;
  • risquer de se blesser à cause de son manque de coordination et d’équilibre;
  • diffuser sur les réseaux sociaux des images ou des propos qui pourraient lui nuire si des proches ou un employeur en prenaient connaissance;
  • se bagarrer, parfois même avec un ami ou un membre de la famille;
  • avoir une relation sexuelle non protégée pouvant entraîner une grossesse imprévue ou une infection transmissible sexuellement;
  • poser des actes qui peuvent lui nuire ou causer du tort à d’autres personnes, comme commettre des délits.

Dépendance psychologique

L’usage du cannabis peut entraîner une dépendance psychologique. Ainsi, le cannabis peut en venir à occuper une place de plus en plus importante dans la vie d’une personne. La dépendance psychologique provoque habituellement un besoin de consommer du cannabis de plus en plus souvent pour être mieux dans sa peau, se détendre, se calmer, se stimuler, se donner du courage pour surmonter ses problèmes, etc. Lorsque l’habitude est établie, arrêter ou diminuer sa consommation peut sembler difficile.

La consommation de cannabis peut entraîner une dépendance physique légère. Les symptômes physiques de l’état de manque (le syndrome de sevrage) sont rares chez les gens qui arrêtent d’en consommer.

Pour en savoir plus, consultez la section Dépendance de la page Problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

À long terme

À long terme, la consommation excessive et régulière de cannabis peut entraîner :

  • une baisse de motivation et d’intérêt;
  • des problèmes de mémoire et de concentration;
  • des hallucinations.

Ces effets secondaires peuvent persister quelques mois après l’arrêt de la consommation.

Les personnes qui consomment régulièrement du cannabis augmentent leurs risques d’avoir des hallucinations ou de souffrir de psychose.

Conséquences en lien avec la sécurité et la justice

Conduire un véhicule sous l’effet de drogues comme le cannabis est illégal et peut être détecté par les policiers. Cela peut entraîner des sanctions et l’ouverture d’un casier judiciaire. Pour en savoir plus, consultez le site de la Société de l’assurance automobile du Québec Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

La possession de cannabis est aussi illégale. La simple possession de cannabis peut entraîner des mesures légales comme des amendes, la détention et l’ouverture d’un casier judiciaire. Pour en savoir plus, consultez le site d’Éducaloi Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Consommation de cannabis pour des raisons médicales

Depuis 2001, au Canada, le cannabis peut être prescrit pour des raisons médicales à certaines personnes qui, par exemple, souffrent de fortes douleurs. Ces personnes peuvent bénéficier de cette mesure seulement si les médicaments prescrits qu’elles prennent déjà ne soulagent pas leurs douleurs. Le cannabis destiné à la consommation pour des raisons médicales est cultivé dans des conditions réglementées et sa qualité est vérifiée.

Aide et ressources