Fluoration

La fluoration de l’eau: Un choix naturel pour prévenir la carie

Pourquoi fluorer l'eau?

La carie dentaire est un problème de santé important qui touche l’ensemble de la population, dont 96% des adultes au Canada. Elle est particulièrement présente au Québec, les jeunes ayant en général de 40% à 50% plus de caries que les autres écoliers nord-américains. La carie peut provoquer des douleurs et des infections buccales qui nuisent au développement des enfants. Elle affecte la qualité de vie et la santé globale des personnes atteintes, touchant particulièrement les personnes vulnérables ayant peu accès aux soins.

La fluoration est une mesure de prévention sécuritaire, efficace et peu coûteuse de la carie. Elle permet une réduction de 20% à 40% du taux de carie. C’est la méthode préventive la plus équitable, car elle rejoint tous les groupes de la population, sans discrimination. Elle est complémentaire aux méthodes individuelles de prévention de la carie, dont l’effet populationnel a plafonné au fil des ans. Au Québec, le taux recommandé pour la fluoration est de 0,7 mg/l, ce qui est comparable à 1 centimètre sur une distance de 13 kilomètres.

Comment le fluorure agit-il sur les dents pour protéger contre la carie?

Le fluorure agit sur les dents en les rendant plus résistantes à l’attaque acide des bactéries de la bouche. Les personnes exposées depuis leur naissance bénéficient au maximum de l’effet de la fluoration. Le fluorure est ainsi intégré à la dent pendant sa formation et un apport continu par l’eau et la salive permet de remplacer ensuite les minéraux perdus à la surface de la dent. La fluoration de l’eau est donc efficace autant chez les adultes que chez les enfants.

La fluoration est-elle sécuritaire?

La fluoration aux taux recommandés n’est associée à aucun problème de santé particulier. Elle a fait l’objet de nombreuses études depuis plus de 65 ans et est appuyée par la communauté médicale et scientifique, incluant de multiples organismes nationaux et internationaux tel l’Ordre des dentistes du Québec, Santé Canada et l’Organisation mondiale de la santé. Le directeur national de santé publique du Québec a également pris position en faveur de la fluoration.

Est-ce que la fluoration de l’eau cause la fluorose dentaire?

La fluorose dentaire est due à une ingestion excessive et chronique de fluorure pendant la formation de la dent. Elle se caractérise habituellement par de petites colorations blanches à peine perceptibles à l’œil (forme légère ou très légère). Ces dents sont plus résistantes à la carie et sont souvent perçues comme plus esthétiques que les dents sans fluorose. Les formes inesthétiques (fluorose modérée ou sévère) sont très rares au Québec et au Canada. Selon une enquête publiée en 2010, moins de 0,3% des enfants canadiens de 6 à 12 ans en sont affectés. Elles sont généralement associées à une mauvaise utilisation des produits dentaires comme les pâtes dentifrices et les suppléments fluorés. La fluoration de l’eau est réglementée au Canada et la concentration maximale acceptée par Santé Canada est de 1,5 mg/l. Cette norme tient compte de l’exposition totale aux fluorures par la population. Elle est calculée en fonction des personnes les plus vulnérables à la fluorose dentaire, soit les jeunes enfants de 22 à 26 mois. Au Québec, le taux recommandé est de 0,7 mg/l, soit près de la moitié de la concentration maximale acceptée par Santé Canada. Les recommandations actuelles permettent donc de bien protéger la population contre les formes inesthétiques de fluorose dentaire tout en offrant un maximum de protection contre la carie.

Est-ce que la fluoration de l’eau est sécuritaire pour l’environnement?

Le fluor est omniprésent dans l’environnement (sol, air, eau, minerai). L’eau de mer en contient entre 1,2 à 1,5 mg/l et l’eau douce au Canada en contient entre 0,01 et 11 mg/l. Aux concentrations recommandées, la fluoration n’a pas d’effet sur l’environnement ou les milieux aquatiques. De façon générale, elle augmente de 0,001 à 0,002 mg/l la concentration totale de fluorures dans les cours d’eau. Cette élévation est sous le seuil de détection du fluorure dans l’eau. De plus, toute démarche de fluoration de l’eau au Québec doit être conforme avec les objectifs environnementaux de rejet (OER) du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).

Qui assure le contrôle de la qualité des produits utilisés?

Les fluorures utilisés pour la fluoration sont d’origine naturelle et proviennent généralement de l’apatite, un minéral très présent dans la croûte terrestre. Les produits utilisés pour la fluoration sont soumis à un contrôle extrêmement rigoureux du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) et répondent à des normes très sévères de qualité. Des analyses sont effectuées régulièrement par les usines de filtration et le LSPQ afin d’assurer un suivi de la qualité et des niveaux de fluorure dans l’eau.

Qui paie pour la fluoration?

Au Québec, c’est le ministère de la Santé et des Services sociaux qui paie pour la fluoration. Cela inclut le coût des infrastructures et des produits utilisés. Ce programme est l’un des plus généreux qui existe pour la fluoration. La promotion de la fluoration fait d’ailleurs partie de la Loi sur la santé publique et du Programme national de santé publique.

Quels sont les coûts associés aux soins dentaires au Québec?

Les dépenses en soins buccodentaires occupent le 2e rang au Canada, après les maladies cardio-vasculaires, avec 13 milliards de dollars annuellement. Au Québec, ce montant est estimé à près de 3 milliards de dollars par année. Le coût de la fluoration est évalué entre 0,50 $ à 3,00 $ par personne par année. En contrepartie, chaque dollar investi pour fluorer l’eau permet des économies annuelles de 80 $ par personne en soins buccodentaires.

Qui a accès à de l’eau fluorée?

Au niveau mondial, c’est près de 350 millions de personnes dans 33 pays qui bénéficient d’une eau fluorée volontairement, sans compter plus de 50 millions de personnes dans 27 autres pays qui bénéficient d’une eau fluorée naturellement. Au Canada, près de 42% de la population a accès à de l’eau fluorée. Au Québec, par contre, ce taux n’est que de 3%.

À Trois-Rivières, la fluoration a été instaurée en 1962 et permet de rejoindre quotidiennement environ 82 000 personnes pour profiter de ses bienfaits. Ce procédé est cependant en arrêt temporaire depuis 2008, dû à la réfection de l’usine de traitement des eaux. Les conseillers municipaux ont été amené à se positionnée en février 2014. Ils ont voté majoritairement en faveur de la fluoration de l’eau. La ville va donc reconduire la mesure.

Où puis-je obtenir plus d’information sur le sujet?

Site du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Position du directeur national de santé publique du Québec

Document questions-réponses du MSSS

Rapport de la Commission parlementaire sur la fluoration

Mémoire de l'INSPQ sur la fluoration, déposé à la Commission parlementaire sur la fluoration

Rapport final - Sondage auprès des trifluviens et des drummondvillois sur la santé buccodentaire

Plan d'action de santé dentaire publique (2005-2012)

lNSW Ministry of Health (North Sydney): Water Fluridation: Questions and Answers

Fluoration de l'eau: Analyse des bénéfices et des risques pour la santé. Avis scientifique de l'INSQP

Avis sur un projet de fluoration de l'eau potable - Comité d'éthique de santé publique (publication de l'INSPQ juin 2011)

ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC, Étude de la pétition portant sur la fluoration de l’eau potable – Observations, conclusions et recommandations, 2013

The economic value of Quebec's water fluoridation program - publiée par le Journal of Public Health en 2013

Renseignements utiles - Dossier de la fluoration de l’eau de consommation au Québec (Ordre des dentistes du Québec)

Réponses à l’intention du public - La fluoration de l’eau de consommation (Ordre des dentistes du Québec)