Premiers secours et premiers soins

C'est plus qu'une trousse!

Aucun travailleur n'est à l'abri d'un accident.  Afin de prévenir l'aggravation des blessures, et même dans certains cas, sauver des vies, l'employeur doit être en mesure d'offrir immédiatement des premiers secours.  

Imprimez notre aide-mémoire et utilisez-le pour vérifier l'organisation des premiers secours et des premiers soins dans votre établissement. Vous trouverez dans ce site l'information sur les points mentionnés dans l'aide-mémoire. 

La législation identifie les principales responsabilités de l'employeur, du comité de santé et de sécurité et du secouriste.

En vertu de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, l'employeur doit :

  • donner immédiatement les premiers secours à un travailleur victime d'une lésion professionnelle dans son établissement et, s'il y a lieu, le faire transporter à ses frais à l'endroit requis par son état (art. 190);
  • sur un chantier de construction, maintenir à ses frais un service de premiers secours et un service de premiers soins comprenant le personnel et l'équipement déterminés par règlement (art. 191);
  • inscrire dans un registre les accidents du travail qui surviennent dans son établissement et qui ne rendent pas le travailleur incapable d'exercer son emploi au-delà de la journée au cours de laquelle s'est manifestée la lésion professionnelle (art. 280).

En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail, le comité de santé et de sécurité doit :

  • tenir un registre des accidents du travail, des maladies professionnelles et des événements qui auraient pu en causer (art. 78.7).

Selon le Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins, l'employeur doit :

  • assurer, dans son établissement, la présence en tout temps durant les heures de travail du nombre requis de secouristes par quart de travail (art. 3);
  • munir son établissement d'un nombre adéquat de trousses. Les trousses doivent êtres situées dans un endroit facile d'accès, situées le plus près possible des lieux de travail et disponibles en tout temps (art. 4);
  • s'assurer que toute trousse soit maintenue propre, complète et en bon état (art. 6);
  • s'il utilise, dans l'exploitation de son établissement, un véhicule qui est destiné uniquement au transport ou à l'usage des travailleurs à son emploi et qui se déplace dans les lieux où aucune trousse n'est accessible, munir ce véhicule d'une trousse (art. 5);
  • aménager un local de premiers secours lorsque le nombre de travailleurs d'un établissement ou d'un chantier de construction dépasse 100 travailleurs. Ce local doit être disponible, facile d'accès en tout temps durant les heures de travail, tenu propre et en bon état, ventilé, éclairé, chauffé convenablement et pourvu d'eau. Ce local doit être équipé (civière, table, ...) (art. 11);
  • munir son établissement ou son chantier de construction d'un système de communication disponible immédiatement aux fins de communication avec les services de premiers soins. La façon d'entrer en communication avec les services de premiers soins doit être clairement indiquée à proximité des installations de ce système (art. 12);
  • permettre une localisation facile et rapide des trousses et du système de communication prévu au présent règlement ainsi que de tout autre équipement de premiers secours par un affichage adéquat (art. 13);
  • établir avec le service ambulancier le plus près un protocole d'évacuation et de transport de blessés, s'il est du secteur sylviculture où oeuvrent 20 travailleurs et moins (art. 21, paragraphe 2). Toutes les entreprises peuvent établir un tel protocole (art. 21, paragraphe, 3).

Selon le Règlement sur les normes minimales de premiers secours et de premiers soins, le secouriste qui dispense les premiers secours à un travailleur doit :

  • remplir un rapport contenant ses nom et prénom ainsi que ceux du travailleur blessé, la date, l'heure et la description de la blessure ou du malaise ainsi que la nature des premiers secours dispensés (art. 15).

Fonctions du secouriste

Prévention Intervention
Évaluer les risques présents dans l'environnement de travail Poser les gestes qui peuvent sauver la vie de la personne blessée.
Connaître l'emplacement et le fonctionnement du matériel de secourisme et les moyens de communication. Empêcher l'aggravation des blessures de la personne atteinte ou en diminuer la gravité.
Vérifier le contenu de la trousse de premiers secours Réconforter le blessé.
Établir le lien avec le Comité de santé et de sécurité (CSS). Passer le relais aussitôt que possible à des spécialistes avec l'information requise (ex. : fiches signalétiques).
Consulter régulièrement les fiches signalétiques et se tenir informé des nouvelles fiches dans l'entreprise. Inscrire les faits dans le registre de premiers secours.

L'intervention du secouriste est déterminante. Le rôle de ce dernier, décrit dans le manuel intitulé Secouriste en milieu de travail, est bien inséré dans la chaîne des interventions préhospitalières. Les secouristes font partie des premiers intervenants dans cette chaîne, étant donné qu'ils se trouvent souvent les premiers sur les lieux de l'accident.