Radon

L’exposition à long terme au radon est la 2e cause de cancer du poumon au Canada, après le tabagisme. Il est  la première cause de ce cancer chez les non-fumeurs. Près de 16 % des décès par cancer du poumon seraient associés au radon.

C’est pourquoi la Direction de santé publique recommande à chaque propriétaire de mesurer la concentration de radon dans son domicile.  

Qu’est-ce que le radon?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle qui provient de la dégradation de l’uranium dans le sol. Il est incolore, inodore et sans saveur, donc impossible de le détecter par les sens. Le radon peut s’infiltrer dans les résidences et les bâtiments par différentes voies d’infiltration telles les fissures et les ouvertures au niveau des fondations. Il aura tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées de l’habitation, par exemple le sous-sol.  

Quels sont les effets sur la santé?

L’exposition au radon se fait par la respiration pour atteindre ainsi les poumons. Les effets du radon sur la santé dépendent de sa concentration dans l'habitation, de la durée d'exposition d'une personne à cette concentration et du fait que cette personne soit fumeuse ou non. Une exposition importante, pendant plusieurs années, peut causer le cancer du poumon, particulièrement chez le fumeur. Actuellement, il s’agit du seul effet connu du radon sur la santé.  

Comment savoir s’il y a du radon chez soi?

Le radon est présent dans la plupart des habitations au Canada à des concentrations différentes. Dans la grande majorité des cas, la concentration est inférieure à la ligne directrice canadienne de 200 Becquerels par mètre cube d’air (Bq/m3). Cependant, dans certains cas, les concentrations peuvent atteindre des niveaux très élevés (au-delà de 1 000 Bq/m3). On ne peut pas se fier au résultat de la maison voisine ni à la moyenne du quartier, car il existe souvent une différence importante d’une maison à l’autre en raison de leurs caractéristiques propres.

La seule façon de savoir s’il y a une forte concentration de radon dans son domicile est d’effectuer un test à l’aide d’un détecteur de radon. Il est recommandé de mesurer le radon sur une période de plusieurs mois (minimum trois mois) pendant l’hiver.  

Comment analyse-t-on le radon?

Pour faire analyser le radon dans une habitation, on doit se procurer un détecteur de radon certifié et approuvé par Santé Canada auprès de l’Association pulmonaire du Québec, de CAA Québec ou dans certaines quincailleries. Le coût d'une trousse de mesure du radon est d’environ 40 $. On peut également faire appel aux services d’une firme compétente.  

Que faire s’il y du radon dans mon habitation?

Lorsque les résultats montrent que l’exposition annuelle est supérieure à la ligne directrice canadienne (200 Bq/m3), il faut apporter des corrections qui vont permettre de réduire la teneur en radon au plus bas niveau possible. Plus les concentrations sont élevées, plus il faut agir rapidement. Si des travaux doivent être entrepris, il faut s’assurer qu’ils sont réalisés par des professionnels compétents. Vous pouvez aussi consulter le Guide à l’usage des propriétaires produit par la Société canadienne d’hypothèque et de logement.

La construction de nouvelles maisons devrait tenir compte du potentiel d’infiltration de radon et ainsi prévoir les mesures de prévention exigées par le Code national du bâtiment 2010 (ex. : béton très résistant, plastifiant du béton, membrane isolante, système de dépressurisation sous la dalle de départ).  

Y a-t-il des moyens pour prévenir l’infiltration de radon dans la maison?

Il existe des façons simples de prévenir l'infiltration de radon dans les maisons :

  • Colmater les fissures et les ouvertures dans les murs et les planchers des fondations;
  • Sceller l’espace autour des tuyaux et des drains au sous-sol;
  • Couvrir de béton les surfaces en terre battue; Faire installer un système de dépressurisation active du sol par un entrepreneur certifié.