Sur les traces du colloque de traumatologie