Infirmier praticien spécialisé en santé mentale : Yanick Chrétien dévoile sa mission profondément humaine

Publié le 1 décembre 2023 Nos professions

Avez-vous déjà entendu parler du rôle de l’infirmier(ère) praticien(ne) spécialisé(e) en santé mentale (IPSSM)? Encore bien peu connu, ce métier passionnant se veut complémentaire à celui du psychiatre. Pour mettre en lumière cette belle profession, Yanick Chrétien nous explique ses mandats qui l’animent au quotidien ainsi que son cheminement de carrière.

L’étendue du rôle de l’infirmier praticien spécialisé en santé mentale

Les postes d’IPSSM ont d’abord été créés afin d’offrir une meilleure accessibilité en psychiatrie à la population ayant un trouble de santé mentale. Ainsi, les IPSSM peuvent travailler auprès de plusieurs types de clientèles, que l’on pense à des personnes souffrant de dépression, de troubles de la personnalité ou de troubles bipolaires, par exemple. C’est la seule spécialité à pouvoir évaluer et diagnostiquer les troubles mentaux.  Ceci dit, devant un cas plus complexe qui ne répond pas au traitement usuel reconnu, l’IPSSM assurera le suivi en collaboration avec les professionnels et les médecins, et ce, toujours pour le mieux-être de l’usager.

Le déroulement des rendez-vous

Lors de la première rencontre avec un usager, Yanick doit recueillir un maximum d’informations générales telles que les antécédents médicaux, les habitudes de vie ou de consommation, etc. Il est également appelé à faire de l’enseignement en lien avec la médication du patient.  « Après, je réalise une entrevue de diagnostic à l’aide de plusieurs critères. Je dois donc faire preuve d’une grande curiosité pour obtenir les réponses à mes questions et bien comprendre le contexte de la venue du trouble psychiatrique. » Pour finaliser le rendez-vous, un plan de traitement est établi avec le patient. Des suivis seront ensuite réalisés selon les besoins de la personne.