Légalisation du cannabis : risque ou opportunité?

Publié le 17 octobre 2018 La santé près de chez vous

Légalisation du cannabis : risque ou opportunité?

cannabis leafLa légalisation du cannabis nous interpelle tous.

D’abord comme personne ou comme parent, nous y avons réfléchi et le sujet a assurément fait l’objet de discussion de salon… C’est tout à fait légitime de s’interroger sur ce changement sociétal d’envergure, d’autant plus que, tout comme l’alcool et le tabac, le cannabis n’est pas sans risque. C’est notamment le cas pour les adolescents et les jeunes adultes.

En Mauricie-et-Centre-du-Québec, 13 % de la population consomme du cannabis de façon régulière ou occasionnelle. Ce phénomène touche particulièrement les 15-24 ans (34 %), et les 25-44 ans (24 %).

Toutefois, en se basant sur l’objectif premier de la loi, qui en est un de protection, j’entrevois cette légalisation comme un levier pour réduire les risques sur la santé et prévenir l’initiation au cannabis chez les jeunes.

La Loi sur le cannabis répond effectivement à plusieurs préoccupations et principes de santé publique relatifs à la protection de la santé et de la sécurité des personnes, surtout chez les adolescents, les jeunes adultes et les groupes vulnérables. Ainsi :

🔞 Le cannabis sera légal pour les personnes de 18 ans et plus.

🔞 Il sera interdit pour une personne de moins de 18 ans de posséder, d’acheter ou de donner du cannabis.

⛔ 🏫 🏥 Un adulte pourra posséder jusqu’à 30 grammes de cannabis séché dans un lieu public, sauf dans les lieux où ce sera interdit, par exemple ceux accueillant majoritairement des personnes mineures (garderies et centres de la petite enfance) ainsi que dans la majorité des établissements d’enseignement (sauf les universités).

🚭 Il sera interdit de fumer ou de vapoter du cannabis partout où c’est le cas pour le tabac. À cela s’ajoutent les terrains des établissements de santé et de services sociaux, les terrains des établissements collégiaux et universitaires ainsi que d’autres lieux spécifiques.

⛔ 🚭  Il sera interdit de conduire après avoir consommé du cannabis (tolérance zéro).

⛔ 🏡  Il sera interdit de cultiver du cannabis à des fins personnelles.

Rassurons-nous! Bien que plusieurs puissent penser qu’il y aura une hausse marquée de la consommation en raison de la légalisation, ce n’est pas le statut légal qui stimule la demande. Le risque se situe au niveau de la commercialisation. Le modèle préconisé au Québec, soit la Société québécoise du cannabis (SQDC), a justement été sélectionné pour éviter une hausse d’accessibilité et une banalisation de la consommation, tout en faisant contrepoids au marché noir.

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a, par ailleurs, été mandaté pour surveiller l’évolution de la consommation de cannabis. Cela nous permettra de voir si la loi doit être réajustée pour apporter des modifications et, au besoin, bonifier les principes de protection visés par la légalisation.

Le 17 octobre 2018, nous serons le premier pays en occident à légaliser le cannabis. Et si, cette nouvelle réalité nous permettait de voir autrement la légalisation, non pas comme une fin en soi, mais bien comme une opportunité…

  • Une opportunité pour ouvrir un dialogue avec nos adolescents sur la consommation de drogue.
  • Une opportunité d’informer la population sur les risques associés à la consommation et les mesures d’aide disponibles.
  • Une opportunité de revoir nos approches en misant davantage sur la réduction des méfaits que sur la coercition.
  • Une opportunité pour sensibiliser davantage nos jeunes et prévenir plutôt que de réagir en les informant par un message clair.
  • Une opportunité de chercher à mieux comprendre les gens qui consomment du cannabis.

Bien qu’il y ait du positif à la légalisation, il importe néanmoins de demeurer vigilant avec la consommation de cette substance qui n’est pas sans conséquence. Permettez-moi donc de vous transmettre ces conseils et recommandations si vous consommez du cannabis.

  • Faites attention à la quantité que vous consommez et informez-vous sur le produit avant sa consommation.
  • Ne conduisez pas et ne travaillez pas si vous avez des facultés affaiblies.
  • Si vous possédez du cannabis, conservez-le hors de la portée des enfants, des adolescents et des animaux.
  • Ne mélangez pas le cannabis et l’alcool.
  • Si vous êtes parents, abstenez-vous de consommer du cannabis en présence des enfants.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, des outils sont à votre portée sur le site web suivant : https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca/.

Dre Marie Josée Godi,
Directrice de santé publique et responsabilité populationnelle