De l’empathie et du réconfort à l’UCDG de Nicolet

Publié le 17 juin 2019 La vie de famille

Témoignage :
De l’empathie et du réconfort à l’UCDG de Nicolet

Quelques membres de l'équipe de l'UCDG de NicoletMa mère a été aux soins intensifs quatre semaines suite à une pneumonie, influenza, insuffisance respiratoire sévère, bactérie dans l’intestin et pour couronner le tout, elle a fait un petit infarctus. Après avoir passé trois semaines à l’hôpital, elle a été transférée à l’unité de courte durée gériatrique (UCDG) de Nicolet.

Sa rencontre avec les préposés et l’infirmière a diminué l’anxiété qu’elle avait développée suite à son admission à l’hôpital. Ses craintes ont disparu tranquillement et la confiance s’est rebâtie graduellement grâce aux préposés. Chaque jour, ma mère évoluait à son rythme.

Aujourd’hui, elle marche et a repris ses activités. J’ai compris que dans ce processus de guérison que chaque petit geste compte et qu’au final, ma mère revient chez nous bien outillée et capable de fonctionner comme avant, ou presque.

Pour travailler à l’UCDG, il faut être passionné, patient et empathique. Celles et ceux qui se sont occupés de ma mère ont fait en sorte qu’elle redevienne la maman battante et confiante qu’elle était plutôt qu’anxieuse et craintive.

La bonne humeur du personnel a eu un effet positif sur elle. Aujourd’hui, elle retourne dans sa maison pour de bon. Mon expérience a été extrêmement positive vis-à-vis les soins reçus. De savoir que ma mère était le bébé avec ses 75 ans nous auront bien fait rire.

GROS merci!

Manon et Stéphanie

L’unité de courte durée gériatrique permet de procéder à une évaluation complète de la condition d’une personne âgée dont l’état s’est détérioré de façon importante compte tenu de causes multiples. À la fin de leur séjour, la plupart des personnes retournent à domicile. Les autres sont orientées vers les ressources d’hébergement correspondant le mieux à leurs besoins.
Pour plus d’information : Unité de courte durée gériatrique (UCDG)