COVID-19

Pour tout savoir sur le coronavirus : cliquez ici.

Tiques et moustiques : Des mesures simples pour éviter de se faire piquer

19 juin 2020 | Santé publique

Tiques et moustiques : Des mesures simples pour éviter de se faire piquer

À l’approche de la saison estivale, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) tient à rappeler aux citoyens l’importance de prendre les précautions nécessaires afin de prévenir les infections contractées à la suite de piqûres de tiques et de moustiques. 

La maladie de Lyme, le virus du Nil occidental (VNO) et les virus du sérogroupe Californie (VSC) sont des maladies transmises à l’humain qui peuvent avoir de sérieuses conséquences sur la santé à long terme si elles ne sont pas diagnostiquées et traitées à temps. Dre Caroline Marcoux-Huard, médecin conseil en maladies infectieuses de la Direction de la santé publique et responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ, rappelle que « la meilleure façon de prévenir ces maladie est d’appliquer des mesures simples et efficaces pour se protéger. Connaître la conduite à tenir en cas de piqûre de tique est également importante. En ce sens, si vous avez été piqué par une tique, il est important de la retirer rapidement et de surveiller l’apparition de signes ou symptômes, notamment une rougeur sur la peau de 5 cm et plus. En cas de doute, n’hésitez jamais à appeler les professionnels d’Info-Santé 811 qui sauront vous diriger vers les bonnes ressources selon la situation.» 
 
Comment se protéger des piqûres?
La présence de tiques est surtout concentrée dans les espaces où on retrouve beaucoup de végétation tels que les forêts, les boisés et les jardins, alors que les moustiques apprécient les endroits à proximité d’eau stagnante. Voici quelques précautions à prendre pour vous protéger et profiter pleinement de vos activités extérieures :
 
  • Portez des vêtements longs et de couleur pâle.
  • Portez un chapeau et des souliers fermés.
  • Utilisez un chasse-moustiques, de préférence à base de DEET ou d’icaridine, sur les parties exposées de votre corps. Suivez-bien les modes d’utilisation du produit.
  • Marchez dans les sentiers et évitez les herbes hautes ou les feuilles mortes.
  • Inspectez tout votre corps et celui de vos enfants après une activité dans un endroit propice aux tiques. Faites-vous aider d’une autre personne ou utilisez un miroir pour les parties moins visibles de votre corps, comme le dos.
  • Prenez une douche ou un bain dans les 2 heures qui suivent l’activité.
  • Si une tique est accrochée à la peau, retirez-la immédiatement avec une pince à écharde ou un tire-tique. Il existe une technique pour la retirer, n’hésitez pas à consulter le site Internet du CIUSSS MCQ pour vous renseigner.
  • Examinez votre équipement et vos animaux de compagnie par précaution pour éviter d’introduire une tique dans votre maison.
  • Entretenez votre terrain et votre maison : tondez la pelouse, ramassez les feuilles mortes, éliminez l’eau stagnante et assurez-vous que les moustiquaires couvrent bien toutes vos portes et fenêtres.
 
Piqûre de tique : un traitement préventif offert dans la MRC de Drummond
Dans certaines circonstances, un traitement préventif pourrait être recommandé, selon différents critères, à la suite d’une piqûre de tique. Pour le recevoir, il faut que la personne ait été piquée dans un secteur identifié comme à risque significatif, notamment dans la MRC de Drummond* au Centre-du-Québec, de même que dans certaines municipalités des régions de l’Estrie, de la Montérégie ou de l’Outaouais. La personne doit contacter Info-Santé 811 pour vérifier son admissibilité. Les personnes résidant dans la MRC de Drummond peuvent également se rendre directement dans une pharmacie communautaire afin qu'un pharmacien procède à l'évaluation de la situation et prescrive le traitement si indiqué.
 
Statistiques Mauricie et Centre-du-Québec
Selon l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), en 2019, 18 cas de maladie de Lyme ont été déclarés dont 9 dans la MRC de Drummond, zone documentée comme à risque significatif, alors qu’aucun cas du VNO et 2 cas d’infection aux VSC ont été répertoriés dans la région pour cette même année.
 
Pour en savoir plus, visitez les sections « maladie de Lyme » et « Virus du Nil » de notre site Web : https://ciusssmcq.ca/soins-et-services/sante-publique-conseils-sante-mieux-etre/maladies-infectieuses/
 

Dernières actualités