Projet d'appartement laboratoire Le Step, un tremplin vers la vie autonome

5 février 2024 | Le CIUSSS

Drummondville, le 5 février 2024 – Une activité portes ouvertes a été organisée afin de faire découvrir le projet d’appartement laboratoire le Step qui peut accueillir, depuis juillet dernier, quatre jeunes adultes issus d’un contexte d’hébergement en protection de la jeunesse (famille d’accueil, centre de réadaptation).

Le Step est né de la volonté des éducateurs de l’équipe du Programme qualification des jeunes (PQJ)* du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) afin de trouver des solutions pour répondre encore davantage aux besoins des jeunes suivis au PQJ et rendre leur passage à la vie adulte plus harmonieux. En plus d’héberger les jeunes, ce projet a pour objectif de les aider, les soutenir, leur donner un lieu sécuritaire et sécurisant pour expérimenter et faire des apprentissages en lien avec un mode de vie autonome qui les attend dans le futur. 

Dû à leur parcours de vie parfois rempli de traumas, de ruptures sociales, d’abandons et de difficultés diverses, les jeunes qui sortent d’un hébergement en protection de la jeunesse et qui intègrent le PQJ sont plus à risques de désaffiliation sociale que les autres jeunes de leur âge. Ils doivent souvent se trouver un milieu de vie dès l’atteinte de leur majorité, malgré le peu de ressources personnelles et familiales qu’ils possèdent. De plus, devant l’accessibilité très restreinte des logements abordables et la rareté des hébergements alternatifs, ces jeunes se retrouvent souvent en situation d’itinérance visible ou cachée et souvent en grande précarité résidentielle.

Près du tiers des jeunes qui sortent de la DPJ vivent cette précarité et des épisodes d’itinérance dès la première année.

La force du partenariat

La réussite du projet n’aurait néanmoins pu être possible sans l’extraordinaire implication de nombreux partenaires, tant internes qu’externes au CIUSSS MCQ.

La Fondation des jeunes de la DPJ est l’un de ces partenaires qui a cru au projet et qui a généreusement décidé de s’y impliquer financièrement à la hauteur de 30 000 $. Ce montant sert notamment au paiement du loyer, du branchement Internet et de l’électricité, et ce, pour une période de deux ans.

Ensoleilvent, qui intervient auprès de la clientèle en itinérance, fait également partie des partenaires incontournables au succès du Step. L’organisme y a vu une belle opportunité de collaboration entre nos deux organisations afin d’agir en prévention auprès des jeunes et a accepté d’assurer la gestion financière de l’appartement.

Finalement, d’autres partenaires de la communauté n’ont pas hésité à répondre présents lorsqu’ils ont été approchés pour s’impliquer dans le projet. Implication qui a notamment permis de meubler ou décorer les lieux. Mentionnons la participation de la Ville de Drummondville, de l’Office d’habitation Drummond, de l’AFEAS et de la Maison du chômeur.

* Le Programme qualification des jeunes est un programme provincial et volontaire qui accompagne les jeunes de 16 à 19 ans issus des hébergements en protection de la jeunesse. Le programme prévoit l’intervention et le suivi de jeunes qui ont une histoire de placements importante en centre jeunesse et qui cumulent plusieurs facteurs de risque (isolement, rupture familiale, difficultés personnelles, etc…). Il vise la préparation de ces jeunes à la vie autonome, leur qualification en vue de l’insertion socioprofessionnelle et la création d’un réseau de soutien.

Citations :

« Je suis très fier aujourd’hui d’être à Drummondville pour visiter et inaugurer ce merveilleux projet qu’est Le Step. Un projet qui offre un soutien aux jeunes face aux défis quotidiens et de l’accompagnement par des intervenantes humaines et motivées grâce au Programme qualification des jeunes (PQJ). Cette étape de transition à la vie adulte pour nos jeunes qui approchent de la majorité est une étape cruciale et cela a toujours été une priorité pour notre gouvernement que de mieux les accompagner dans cette période. C’était d’ailleurs une mesure phare de notre réforme de la loi en 2022. Sur place, on a même pu rencontrer un jeune qui, en quelques mois seulement, a su se stabiliser et se trouver un appartement bien à lui. C’est pour ce genre de belle histoire que l’on souhaite continuer de soutenir des projets novateurs comme le Step, car nos jeunes méritent ce qu’il y a de mieux. »

Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux 

« La Fondation est fière de contribuer à ce projet issu d’un esprit de solidarité et qui s'inscrit dans un mouvement pensé pour les jeunes. Des collaborations telles que celles-ci, qui unissent la Fondation, les services sociaux et les organismes terrain, permettent d’augmenter l’impact que nous pouvons et souhaitons avoir auprès des jeunes de la DPJ qui ont besoin qu’on les entende, qu’on les écoute et, surtout, qu’on se mobilise pour eux. »

Fabienne Audette, directrice générale de la Fondation des jeunes de la DPJ

« Notre objectif avec notre engagement au Step est d’éviter aux jeunes une expérience d’itinérance lors du passage à leur vie adulte. Au fil des années, dans notre vocation de service en itinérance, nous avons misé sur le soutien communautaire (maintien et suivi en logement) pour prévenir l’itinérance. Cette formule nous a permis de nombreux succès de réinsertion. Sensible à la réalité de la jeunesse la plus vulnérable, nous avons décidé de soutenir ce projet de logement pour assurer aux jeunes un départ sans point de rupture avec leur cheminement déjà en place et les accompagner vers une pleine autonomie dans la dignité et la sécurité qui ne devrait jamais être considéré comme un luxe par notre société. »

François Gosselin, directeur général par intérim d’Ensoleilvent

« Il fallait faire différent pour ces jeunes, leur donner une option qui n’existait pas, leur donner une chance de déployer leurs ailes, leur donner de l’espoir. Ce projet a permis de développer un incroyable esprit d’entraide au sein de l’équipe et surtout de créer des liens avec la communauté d’une extrême richesse, et ce, pour le bénéfice des jeunes. »

Julie Moreau, spécialiste en activités cliniques au CIUSSS MCQ

Pour information :

Service des relations de presse 
CIUSSS MCQ 
1 888 862-4382 
medias.ciusssmcq@ssss.gouv.qc.ca 

Dernières actualités