Projet FORCES au Centre-du-Québec : Davantage de jeunes ayant une DI-TSA participent désormais à des activités de jour dans la communauté

20 août 2019 | Le CIUSSS

Drummondville, le 20 août 2019 – Le projet FORCES, mené conjointement par le CIUSSS MCQ et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), a récemment été implanté à Victoriaville et à Drummondville. Ce projet permet à des jeunes de 21 ans ou plus ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (DI-TSA) et présentant un faible potentiel d’employabilité de participer davantage à des activités de jour dans la communauté. Pour y arriver, une toute nouvelle dynamique partenariale a été co-construite avec les acteurs du milieu communautaire.

La participation à des activités de jour dans la communauté, répondant aux besoins et à l’intérêt des jeunes DITSA et leurs proches, favorise leur inclusion sociale, le développement de leur potentiel et une présence valorisante dans leur milieu de vie. Le projet FORCES a permis de réunir les compétences de tous les partenaires (milieu communautaire, CIUSSS MCQ et MSSS), dans le cadre d’un projet de recherche visant à développer un modèle de collaboration où les forces de chacun se conjuguent.

Ce projet pourrait inspirer le développement d’un cadre structurant national pour soutenir des démarches partenariales qui incluent des usagers, leurs proches, les organisations et la communauté.

Pour le MSSS ce projet prend tout son sens dans la mesure où cette expérimentation en partenariat avec le CIUSSS MCQ et les organismes communautaires contribueront à bonifier les orientations ministérielles dans le secteur des activités socioprofessionnelles. Le MSSS est également fier de la contribution importante des usagers-partenaires à ce projet novateur.

La belle histoire de Samuel
Samuel a toujours rêvé de travailler le bois, comme son père. Son rêve est devenu réalité lorsqu’il a intégré l’organisme communautaire L’Autre Fabrik de Victoriaville, après les Fêtes. Sa mère, Louise, est très émue et heureuse de ce que son fils a pu accomplir : « Samuel est tombé en amour tout de suite à sa première visite. Je suis contente qu’il puisse toucher à quelque chose qu’il avait vraiment le goût de faire et qu’il puisse voir les résultats de ce qu’il a entrepris ».

Mme Lyne Girard, directrice générale adjointe aux programmes sociaux et de réadaptation, et directrice du programme en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme et déficience physique du CIUSSS MCQ, se réjouit des retombées du projet.

« Depuis le début du projet, 56 % des usagers de Victoriaville et de Drummondville qui correspondaient au profil recherché ont participé à des activités de jour selon leurs intérêts dans la communauté. Une grande satisfaction a également été signifiée de la part des organismes communautaires au regard de la nouvelle dynamique partenariale. Saluons d’ailleurs leur grande collaboration sans qui le projet n’aurait pu se concrétiser. »

Le projet a remporté le prix Jean Rochon lors de la présentation finale à la Fondation canadienne pour l’amélioration des services santé et remise des diplômes qui a eu lieu à Ottawa le 13 juin dernier.

Dernières actualités