CIUSSS MCQ - Conseils santé - entorse

Qu’est-ce qu’une entorse?

Une entorse est une blessure aux niveaux des ligaments qui peut se produire dans différentes articulations comme la cheville, le genou ou le poignet. Lorsque le ligament est amené au-delà de sa limite d’étirement, il peut en résulter une déchirure du ligament.  
L’entorse la plus fréquente est l’entorse de la cheville.

Les symptômes fréquents sont de la douleur au niveau du côté externe de la cheville, une enflure, un changement au niveau de la coloration de la peau, une difficulté à marcher ou à mettre du poids sur sa jambe et une diminution du mouvement au niveau de la cheville.


Quelles sont les causes d’une entorse?

Les entorses, particulièrement les entorses à la cheville, sont un traumatisme fréquent. Les entorses peuvent être causées par :

  • Un mouvement banal comme la marche
  • Accident ou chute
  • Pratique d’un sport

Dans tous les cas, on note une douleur à la marche, et parfois, une situation d’instabilité avec certains mouvements, lors de la reprise des activités. 

Quelles sont les symptômes d’une entorse?

  • Douleur au niveau de l’articulation ou en périphérie
  • Enflure
  • Ecchymose (bleu)
  • Difficulté à marcher
  • Instabilité

Les entorses sont classifiées selon trois grades de sévérité. Selon le grade de la blessure, le rétablissement peut être plus long :

  • Grade 1 : les fibres du ligament sont étirées, mais ne sont pas déchirées.
  • Grade 2 : certaines fibres du ligament sont déchirées. On note souvent un hématome (gonflement de sang au site de la déchirure
  • Grade 3 : déchirure complète ou quasi-complète du ligament.

Comment soigner une entorse (foulure)?

Dans plusieurs cas, il est possible de soigner une entorse à la maison :

  • Repos : éviter les mouvements douloureux ou de soulever des charges. Il est important d'être à l’écoute de la douleur et de respecter ses limites.
  • Glace : appliquer de la glace pendant 10 minutes plusieurs fois par jour pour diminuer inflammation et l’œdème après le trauma, pendant 48 à 72 heures.
  • Compression :  protéger le membre affecté ou l’articulation par un bandage ou une orthèse pendant quelques jours. La compression aide à diminuer l’œdème et prévenir certains mouvements.
  • Élévation : mettre le membre affecté plus élevé que le cœur afin de réduire l’œdème (ex: s’aliter et mettre des oreillers sous la jambe).
  • Analgésie : il est possible de prendre de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène.  Si vous souffrez de maladies chroniques telles que problèmes cardiaques ou rénaux, consultez votre pharmacien.

Dans certains cas, il est important de Consulter pour une entorse.


Quand consulter pour une entorse? 

Il est important de consulter un professionnel si vous observez les symptômes suivants :

  • Mise en charge impossible : il vous est impossible de déposer le pied et de faire quelques pas.
  • Enflure diffuse de la cheville : consultez en présence d’une enflure d’une grande circonférence (la plupart des entorses vont présenter une enflure localisée sur le côté externe de la malléole).
  • Absence d’amélioration des symptômes après 5 jours : malgré les conseils de soins à la maison.
  • Enflure du mollet.
  • Douleur à la cheville et simultanée au genou.

Où consulter pour une entorse?

  • Si vous avez des questions sur le traitement de votre entorse mineure, contactez le 811, option 1. Une infirmière pourra vous conseiller.
  • Le physiothérapeute peut vous aider dans votre processus de réhabilitation et pour un examen complet de votre cheville.
  • Si vous soupçonner une fracture (hématome important, intolérance à la mise en charge même partielle), une radiographie peut être nécessaire (via votre médecin de famille, le 811 option 3 ou par le biais de l’urgence). Il est alors suggéré d’éviter la marche et d’utiliser des béquilles ad évaluation médicale.

Comment prévenir les entorses?  

Bien qu’elles soient souvent liées à des accidents ou des faux-mouvements, il est possible de limiter les risques d’entorses :  

  • S’échauffer adéquatement avant la pratique sportive
  • Porter des chaussures adaptées à l’activité pratiquée
  • Faire des exercices de renforcement de la cheville
  • Reprise progressive des activités
  • Port d’une chevillière quelques semaines lors de la reprise de sports à haut risque (ne pas porter la chevillière en permanence, seulement pour la durée du sport).

Informations supplémentaires 

CIUSSS MCQ | Blessures sportives
CIUSSS MCQ | Fracture
CIUSSS MCQ | Commotions cérébrales