CIUSSSM CQ - Allergies saisonnières (Rhinite saisonnière)

Qu'est-ce que les allergies saisonnières (rhume des foins, rhinite saisonnière)? 

La rhinite saisonnière (allergies saisonnières ou rhume des foins) survient généralement à certaines périodes de l’année, en particulier pendant le printemps et l’automne. Les allergies saisonnières sont des types d'allergies.

Quelle est la période des allergies saisonnières (rhume des foins) au Québec?

Au Québec, il y a trois « saisons » de pollen qui causent des allergies saisonnières, allant de la mi-mars au mois d’octobre :

  • Au début du printemps (mi-mars – fin juin) : Le pollen des arbres et le pollen des arbustes sont les principales causes des allergies saisonnières lors de cette période.
  • Période estivale (mai à octobre) : Le pollen des graminées (gazon, foin, brome, etc.) est la principale cause des allergies saisonnières lors de cette période.
  • À la fin de l’été (juillet à octobre) : Le pollen de l’herbe à poux est la principale cause des allergies saisonnières lors de cette période. Pour en savoir plus, consultez la page Herbe à poux.

Quels sont les symptômes des allergies saisonnières (rhume des foins)?

Les symptômes de la rhinite saisonnière peuvent varier d’une personne à l’autre, mais ils incluent généralement :

  • Congestion nasale
  • Écoulement nasal
  • Éternuements
  • Démangeaisons des yeux
  • Gonflement des paupières
  • Rougeur des yeux
  • Démangeaisons de la gorge, du nez et/ou des oreilles
  • Maux de tête
  • Toux
  • Aggravation de l'asthme

Il est possible que les allergies saisonnières perturbent le quotidien d’une personne allergique. Une personne ayant des allergies saisonnières durant une longue période peut ressentir de la fatigue, un manque de concentration ou un trouble du sommeil.

Comment prévenir les allergies saisonnières (rhume des foins)?

  • Évitez de fréquenter les endroits où il y a une présence de pollen élevée (les champs, les jardins, les forêts, etc.).
  • Évitez d’être à l’extérieur lorsqu’il y a un indice de pollen élevé (le matin et les journées venteuses sont propices à la présence du pollen).
  • Réduisez le temps passé à l'extérieur par temps chaud, sec et venteux. Profitez des activités extérieures après la pluie.
  • Évitez de tondre vous-même le gazon ou la pelouse ou de ramasser les feuilles.
  • Évitez d'étendre les vêtements pour les faire sécher à l'extérieur d'août à octobre.
  • Évitez le contact avec d'autres irritants, qui peuvent amplifier les symptômes d'allergies, comme la fumée de cigarette ou de feu de bois, ainsi que les moisissures.
  • Pour réduire les symptômes des allergies saisonnières, vous pouvez vous procurer un corticostéroïde (vapotisateur) nasal en vente libre, le meilleur traitement pour les symptômes impliquant le nez.  En cas de symptômes cutanés ou impliquant les yeux, ou si les
  • symptômes du nez persistent, un antihistaminique offert en vente libre dans les pharmacies est une option à considérer.
  • Si vos symptômes persistent et vous nuisent, ou si vous présentez des effets indésirables au traitement un rendez-vous médical peut être requis, pour considérer des traitements spécialisés.

Quand consulter pour les allergies saisonnières?

Consultez un pharmacien ou faites appel à Info-Santé 811 si :

  • Les symptômes d’allergies saisonnières nuisent à votre qualité de vie
  • Les médicaments de type corticostéroïdes (vaporisateur) pour le nez ou les antihistaminiques par la bouche offerts en vente libre dans les pharmacies ne soulagent pas vos symptômes d’allergies saisonnières.

Quels sont les traitements pour les allergies saisonnières?

  • Antihistaminique : Un professionnel de la santé pourrait vous recommander de débuter le traitement des allergies saisonnières avec un médicament antihistaminique offert en vente libre dans les pharmacies.
  • Corticostéroïde (Vaporisateur) nasal :  un pharmacien ou un autre professionnel de la santé pourrait vous suggérer une cortisone à vaporiser dans les 2 narines afin de soulager efficacement les problèmes de rhinite, d’éternuement ou de congestion liés aux allergies saisonnières. Des options en vente libre sont disponibles, sans prescription.
  • Médication prescrite : Il est possible que vos symptômes d’allergies saisonnières soient uniquement soulagés par un médicament offert sous prescription médicale. Informez-vous auprès d’un pharmacien ou d’un médecin si les traitements offerts en vente libre ne suffisent pas à soulager vos symptômes d’allergies saisonnières.
  • Immunothérapie : Offert uniquement sous recommandation d’un médecin, ce traitement intensif consiste à désensibiliser une personne à l’agent qui cause la réaction allergique en administrant une faible quantité de l’allergène sur une période continue, généralement sur plusieurs mois, voire années.  La désensibilisation pour les cas d’allergies saisonnières est généralement réservée aux cas d’asthmes allergiques ou en présence de symptômes importants lorsque les autres traitements ont été inefficaces. Informez-vous auprès d’un pharmacien ou d’un médecin si vous souhaitez obtenir plus de détails sur l’immunothérapie.

Quelles sont les complications des allergies saisonnières?

  • Sinusites à répétition
  • Symptômes d’asthme (toux non causée par une infection des voies respiratoires supérieures, respiration sifflante, essoufflement)
  • Chez les enfants, les allergies saisonnières en continue peuvent causer des otites, et plus rarement des sinusites.  Avec les années, une congestion nasale chronique entraînant une respiration buccale qui peut modifier la croissance du visage.

Informations supplémentaires