Gastro chez l’enfant de 0 à 17 ans

La gastroentérite (communément appelée gastro) est une inflammation du système digestif, souvent causée par une infection d’origine virale. Sa principale complication est la déshydratation, qui peut survenir rapidement, surtout chez les enfants de moins de 2 ans.

Votre enfant peut présenter principalement des vomissements et/ou des selles liquides et plus fréquentes (diarrhées). Ces symptômes peuvent être accompagnés de fièvre ou de douleurs abdominales. Cette maladie contagieuse dure habituellement moins d’une semaine. Cependant, les selles peuvent prendre jusqu’à 7 à 10 jours avant de redevenir complètement normales.  

La gastroentérite est contagieuse. Il est important de vous laver les mains et celles de votre enfant fréquemment. Nettoyez les surfaces communes (toilettes, lavabo, surfaces de travail, table à langer, etc.) le plus souvent possible avec un produit désinfectant. 

Le traitement principal est de maintenir une hydratation adéquate. L’état général de l’enfant est plus important que le nombre de vomissements ou de diarrhées. 

Les signes de déshydratation à surveiller : 

  • Bouche sèche
  • Absence de larmes
  • Augmentation de la soif
  • Diminution de la fréquence d’urine  (moins de 3 à 4 urines par période de 24 heures)
  • Somnolence ou irritabilité.

Favorisez l’hydratation

Malgré les vomissements et les diarrhées :

Offrir régulièrement à boire à l’enfant, des petites quantités à la fois, selon les 3 points suivants :

  • Si votre enfant est allaité: Lui offrir le sein plus souvent afin de vous assurer qu’il soit bien hydraté.
  • Si votre enfant est nourri aux préparations commerciales pour nourrissons : Lui préparer le lait tel que mentionné par le fabricant, soit la même concentration et lui offrir à boire plus souvent afin de vous assurer qu’il soit bien hydraté. 
  • Si votre enfant a commencé les aliments solides, peu importe le type de lait: Les solutions de réhydratation à boire demeurent celles à privilégier.

Solutions de réhydratation à boire

  • 1er choix :  Solution de réhydratation commerciale :
    Liquide prêt à servir ou poudre à reconstituer. Il est très important de respecter les recommandations du fabricant lors de la dilution. 
  •  2e choix : Recette maison (pour dépannage à court terme)
     N’utilisez que les quantités inscrites ci-haut, pour éviter d’aggraver l’état de votre enfant. 
    • 360 mL de jus d’orange non sucré, sans pulpe. Jus surgelé : reconstituer le jus avec de l’eau bouillie 5 minutes;
    • 600 mL d’eau (faire bouillir pendant 5 minutes et bien faire refroidir avant de le donner à l’enfant);
    • 2,5 mL (½ c. à thé) de sel de table.
  • 3e choix : Jus d’orange dilué avec la quantité équivalente d’eau bouillie 5 minutes (bien faire refroidir l’eau avant de l’utiliser). Faire un mélange moitié jus d’orange, moitié eau. Seul le jus d’orange non sucré et sans pulpe doit être utilisé.  

Offrez 5 à 15 mL aux 5 à 15 minutes, selon la tolérance de votre enfant. Augmentez lentement et progressivement les quantités selon sa tolérance, sa soif et la quantité de diarrhées ou vomissements. 

Les quantités recommandées selon l’âge

Âge

Quantité recommandée

0 à 6 mois

30 mL à 90 mL par heure

(1 à 3 onces) 

6 mois à 2 ans

90 mL à 125 mL par heure

(3 à 4 onces) 

Plus de 2 ans 

125 mL à 250 mL par heure

(4 à 8 onces) 

Pour une quantité précise selon l’âge et le poids de votre enfant, nous vous recommandons de parler à votre pharmacien ou de contacter Info-Santé, au 811.

 Reprise de l’alimentation

  1. Si votre enfant vomit à nouveau, donnez-lui une pause de 30 à 60 minutes, sans liquide et sans aliments solides.
  2. Reprenez l’hydratation progressivement, par 5 à 15 mL, aux 5 à 15 minutes, selon sa tolérance. 
  3. Après 4 heures de réhydratation bien tolérée, recommencez l’alimentation régulière de votre enfant, progressivement, en petites quantités à la fois. 

Il n’est pas recommandé de donner seulement de la solution de réhydratation à boire pendant plus de 24 heures. 

  • La reprise rapide de l’alimentation régulière de l’enfant (lait maternel, lait commercial pour nourrisson, aliments solides) diminue la durée des symptômes et maintient l’état nutritionnel. 
  • Favorisez une alimentation variée telle que : céréales, pain, pâtes alimentaires, riz, fruits, légumes, viandes et produits laitiers. L’alimentation restrictive (banane, compote, riz et rôtie) ne favorise pas la diminution des diarrhées ou des vomissements.
  • De plus, ce type d’alimentation comporte moins de calories et moins de nutriments, pouvant ainsi retarder la guérison. Évitez les aliments crus, épicés ou sucrés, de même que les jus de fruits et les boissons gazeuses.

 Notez bien

  • Utilisez de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène pour faire diminuer la fièvre et la douleur.
  • Vous pouvez donner de l’acétaminophène à votre enfant s’il est âgé de plus de 3 mois. Respectez la posologie, la quantité et l’intervalle entre les doses recommandées sur l’étiquette du produit, en fonction du poids de votre enfant.
  • En cas de doute, consultez votre pharmacien ou Info-Santé au 811.
  • Évitez d’administrer de l’ibuprofène si votre enfant est incapable de s’hydrater.
  • Si votre enfant a des nausées ou s’il vomit, utiliser l’acétaminophène en suppositoire.

 Quand consulter?

(En tout temps, il est possible de se référer à l’outil d’aide à la décision.)

Signes de déshydratation grave :

  • Présente moins de 3 à 4 urines par période de 24 heures.
  • Yeux cernés et absence de larmes.
  • Bouche et langue sèches et collantes.
  • Refus de votre enfant de s'hydrater.
  • Douleur abdominale qui persiste ou s'aggrave.
  • Diarrhée qui persiste plus de 7 jours.
  • Fièvre qui persiste plus de 24 à 48 heures.

Quand consulter RAPIDEMENT à l’urgence?

  • Sang dans les selles ou des selles noires.
  • Diarrhée avec une forte douleur abdominale.
  • Diarrhée, forte soif, et absence d’urine depuis plus de 12 heures.
  • Vomissements fréquents et qui se poursuivent plus de 4 à 6 heures malgré l’administration de petites quantités de solution de réhydratation orale.
  • Vomissements contenant du sang ou des selles.
  • Détérioration de l’état général (faiblesse, somnolence, irritabilité, confusion).