CIUSSS MCQ - Cancer - Dépistage cancer colorectal

Pourquoi effectuer un dépistage du cancer colorectal?

Le cancer colorectal, communément appelé cancer du côlon, se développe généralement très lentement. Une personne peut avoir ce cancer pendant des années avant d’avoir des symptômes. Le dépistage vise à détecter et à traiter le cancer colorectal avant l’apparition de signes et de symptômes. Généralement, au moment du dépistage, le cancer est à un stade peu avancé et les possibilités de guérison sont meilleures.

Statistiques sur le cancer colorectal

  • Au Canada, environ 1 personne sur 14 aura un cancer colorectal au cours de sa vie. 
  • Chaque année, environ 6 800 Québécois reçoivent un diagnostic de cancer colorectal. 
  • Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer chez les personnes de 50 à 74 ans. 
  • Au Québec, environ 2 550 personnes décèdent chaque année des suites d’un cancer colorectal. 
  • Près de 95 % des cas de cancer colorectal apparaissent après l’âge de 50 ans.

Qui est admissible au dépistage du cancer colorectal?

  • Personnes de 50 à 74 ans sans symptômes et sans antécédents familiaux de cancer colorectal, n’ayant pas passé de test de recherche de sang dans les selles (RSOSi) au cours des deux dernières années, ou une coloscopie dans les dix dernières années.
  • Les personnes de 49 ans et moins avec facteur de risque personnel et familial (exemple: un membre de la famille a déjà reçu un diagnostic de cancer colorectal) pourraient aussi être éligibles*.

    * Lors du rendez-vous, l’infirmière fera une évaluation clinique qui confirmera si vous êtes bien admissible au service et déterminera le test de dépistage approprié.

Qui ne peut pas recevoir un dépistage du cancer colorectal en point de service local?
Les personnes présentant une des situations suivantes ne sont pas admissibles au dépistage du cancer colorectal en point de service local.

  • Sans carte de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) valide
  • Être déjà sur une liste d’attente pour une coloscopie
  • Avoir déjà un suivi médical par un chirurgien, un gastro-entérologue ou un interniste en raison d’une maladie colorectale ou pour des polypes
  • Si vous avez un des symptômes suivants, appelez au 811 pour être orienté selon votre besoin :
    • Diarrhée
    • Constipation
    • Sang dans les selles
    • Douleur inhabituelle lors de l’évacuation des selles

Comment fonctionne le dépistage du cancer colorectal?

Le dépistage du cancer colorectal se fait à l’aide du test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi). Ce test ne permet pas de savoir si vous avez ou non un cancer colorectal, mais il permet de détecter la présence de sang dans les selles, qui peut être un signe d’un cancer.

Lorsque le résultat du test de RSOSi indique la présence de sang dans les selles, le professionnel de la santé recommande un autre examen pour établir le diagnostic, la coloscopie longue. Cet examen permet de visualiser l’intérieur du gros intestin pour vérifier s’il y a ou non un cancer ou présence de polypes.

Statistiques sur le dépistage du cancer colorectal

  • Sur 1 000 personnes qui passent le test de RSOSi, 36 recevront un résultat de test anormal et passeront ensuite une coloscopie longue. Sur ces 36 personnes :
  • 4 auront un cancer colorectal.
  • 17 se feront enlever un ou plusieurs polypes.
  • 15 n’auront ni cancer ni polypes.

Comment prendre rendez-vous pour un dépistage du cancer colorectal?

  • Prenez votre rendez-vous en ligne via Clic santé
  • Appelez au 819 519-3070

Quels sont les bonnes pratiques pour prévenir le cancer colorectal?

Saviez-vous qu’il est possible d’avoir un impact positif sur votre santé et réduire certains facteurs de risques? Voici quelques recommandations qui vous aideront à diminuer les probabilités d’être atteint d’un cancer colorectal.

  • Évitez de fumer
  • Pratiquez chaque jour au moins 30 minutes d'activité physique d’intensité moyenne à élevée
  • Maintenez un poids santé.
  • Adoptez de bonnes habitudes alimentaires :
    • Limitez votre consommation d'alcool
    • Limitez votre consommation de viande rouge et de charcuteries (bacon, saucisse, saucisson, etc.)
    • Mangez beaucoup de fruits, de légumes et de fibres
    • Choisissez de préférence des céréales à grains entiers

Informations supplémentaires